NEWS

  • 24-28 septembre 2018

    Reconnaissance du parcours du PBP 2019
  • 13 janvier 2018

    Lancement de la plaquette de présentation du PBP 2019

Extraits de courriers



Je souhaite vous remercier ( les organisateurs ainsi que tous les Bénévoles ) pour cette formidable expérience. C'était mon premier P.B.P. et j'ai découvert un monde de passionnés à l'écoute des cyclos qui n'ont donc qu'une préoccupation celle de pédaler !

Cette disponibilité et l'accueil dans les différentes villes ou village sont autant de moments qui font que j'ai vécu ce premier P.B.P. comme une formidable aventure sportive et surtout humaine.

Merci encore et j'ai déjà hâte d'être en 2007.

Olivier MONATTE - Concurrent N° 5172

Je voudrais vous dire combien j'ai apprécié votre courage, patience, gentillesse et disponibilité au long du parcours de Guyancourt-Brest et retour, que ce soit le bureau central ou les bureaux de contrôles : contrôleurs des machines, motards d'accompagnement, personnel de circulation aux contrôles, personnes qui s'occupent des dortoirs, les bénévoles et autres de la restauration et j'en oublie certainement…

Un petit mot à la jeune fille qui distribuait son excellent gâteau "Paris Brest" à 4 h 15 le vendredi matin à l'arrivée. Il était tellement excellent que je me suis permis d'en demander un deuxième morceau. Après je me suis dit que j'aurais pu lui donner la pièce pour la récompenser et en revenant la troisième fois, elle avait disparu dans la nuit…

Zivko BRAJDIC – Concurrent N° 310

… A environ 300 km de l'arrivée, j'ai eu le plaisir de rouler avec un français nommé François. Il était blessé mais, tenace. Ensemble, nous avons décidé de rouler jusqu'à Paris sans dormir pour finir sous les 70 heures.

A un spectateur qui me demandait à un contrôle : "Vous roulez avec lui ?" J'ai répondu "Oui". Le spectateur a ajouté, "mais il est malade". J'ai expliqué "oui, il est malade, mais nous roulons ensemble pour finir". Nous avons effectivement terminé sous les 70 heures.

Ce fut ma plus belle expérience et j'aimerais penser que sur cette petite partie du parcours, j'ai au moins aidé François à atteindre son but.

Dennis Richard SCHAW – Concurrent N° 4578

… L'américain que j'ai aidé avant Villaines était le Président du club "Rocky mountain bike club". Il avait cassé son cadre avant Mortagne, à l'aller (casser un cadre, incroyable, bon…). Ne trouvant pas de magasins de vélo pour acheter un vélo à Mortagne, c'est le responsable du contrôle qui lui a prêté son vélo en carbone. Il a été à Brest sans problème avec, mais les développements étaient petits, pas adaptés à lui, et il ne pouvait plus trouver l'équilibre sur ce vélo avant Villaines.

Ne voulant pas casser ce vélo en carbone s'il tombait, il a abandonné !…

Jean-Philippe BATTU – Concurrent N° 2875

N.B. Bravo à Monsieur BEAUDOUIN pour avoir dépanné ce Président américain en prêtant un vélo en carbone ! Quand on connaît l'attachement du cyclo pour sa bicyclette !

Je vous écris pour vous remercier de l'organisation de l'épreuve.

Pourtant au cours de la randonnée, j'ai été un peu dégoûté de l'attitude de certains de nos "amis" randonneurs. Certains n'ont pas compris ce qu'était vraiment "Paris Brest" et l'ambiance que l'on se doit, quand on y participe, de faire perdurer. Le fait, pratiquement jusqu'à Mortagne au Perche, de rouler à gauche, pour certains, est un profond manque de respect pour vous les organisateurs, mais aussi pour les autres participants.

Les risques qu'ils prennent sont inconsidérés et mettent en péril la vie du "Paris Brest Paris". Ce serait dommage qu'un accident survienne et que l'épreuve ne soit plus renouvelée. Je pense qu'il faudra, à l'avenir, être plus radical au niveau des pénalités pour ces inconscients.

J'ai trouvé également que l'on communiquait moins au sein du peloton. Dans une randonnée comme "Paris Brest Paris", il est primordial, surtout la nuit, de parler pour avancer. En plus ça fait connaître d'autres personnes et donc d'autres cultures, d'autres visions des choses et de sympathiser tout simplement.

Heureusement il y a eu plein de bonnes choses au cours de l'aller retour, l'accueil des gens dans les contrôles, au bord des routes, dans les villages ; un merci particulier aux gens de Gorron et au Président du club local ainsi qu'à la doctoresse…

Marc LECUYER – Concurrent N° 103

Merci à vous d'avoir organisé cette épreuve me permettant de vivre un formidable moment en compagnie de mon fils, le plus JEUNE participant de l'épreuve.

C'est lui qui m'a entraîné dans cette (galère) mais je suis un galérien heureux !

Eric HAMONIC - Concurrent N°2091

… Mon défi : participer à Paris-Brest-Paris en 2003, année de mon cinquantenaire !

J'ai vécu un événement exceptionnel. J'ai pédalé avec des russes, des anglais, des américains, des japonais et des italiens parmi tant d'autres nationalités. J'ai croisé des vélos bizarres. J'ai vu des paysages magnifiques, gravi 365 côtes avec 11 000 mètres de dénivelé.

Maintenant, je ne sais pas si je participerai à un autre P.B.P., mais peut-être que oui !!!

La seule chose dont je suis sûr aujourd'hui, c'est que Paris-Brest-Paris, c'est pas de la tarte.

Reynald ROCHE - Concurrent N° 2670

…Aussi beaux qu'austères et, dans tous les cas, d'une qualité exceptionnelle, ces souvenirs, c'est à VOUS que je les dois, vous qui avez préparé notre P.B.P. et qui avez veillé avec nous, sur nous, qui n'avez pas plus que nous ménagé votre peine au long de cette épreuve.

Partie seule et sans assistance, j'ai toujours trouvé quelqu'un prêt à m'aider, une gamelle bien remplie, un mot de réconfort, un sourire. Merci du fond du cœur !

Je remercierais volontiers aussi tous les cyclos rencontrés sur la route, grâce auxquels j'ai pu, de temps à autre, faire un bout de chemin à l'abri… si jamais ils lisent ces lignes et qu'ils se rappellent d'une fille blonde sur un vélo jaune, sacoche au guidon, ils me reconnaîtront. Merci et bravo !

Longue vie au P.B.P.

Sophie MATTER – Concurrente N° 146
Cyclo Club Vallée de Chevreuse (2ème P.B.P.)

Voici quelques extraits des nombreux courriers reçus des participants. Nous ne pouvons les transcrire tous, mais sachez que c'est avec grand plaisir que nous lisons vos lettres et notons toutes les suggestions que vous pouvez faire afin de toujours améliorer cette Randonnée mythique.

Retour

REVENIR EN HAUT
© 2018-2019 PARIS-BREST-PARIS